Bachelor: pour profiter de l’effet des grandes écoles

Cursus courts, les bachelor offrent une double promesse : une insertion rapide dans le monde professionnel et la possibilité de continuer ses études jusqu’au grade de master ou au doctorat. Plus les années passent, plus les écoles supérieures de commerce sont plébiscitées pour leur programme de bac+3.  Pour mesurer l’ampleur de ce constat, il suffit de jeter un coup d’œil sur les chiffres publiés par Toulouse Business School et ESC Rennes.

Les bachelor dans le vent

 

En effet, les cycles bac+3 des écoles attirent de plus en plus de jeunes bacheliers. A la rentrée 2014, Toulouse Business School a inscrit 474 nouveaux étudiants en première année de sa formation bachelor management. Cela fut un record pour cette école. Le top, c’est l’école supérieure de commerce Rennes. En parlant d’effectifs, cette dernière est le numéro 1 de la formation bac+3 sur le sol français. L’ESC Rennes compte près de 1400 étudiants qui ont intégrés ses programmes bac+3.

Cependant, c’est en général l’ensemble des formations bachelor des grandes écoles qui ont le vent en poupe. Certes moins élitistes que le cycle master, les filières bachelor ressemblent en plus petit aux formations bac+5. Elles ne sont ni onéreuses ni difficiles comme les programmes master, mais proposent quand même des atouts (stages, ouverture à l’international, choix entre la poursuite d’études et travail en entreprise, …) qui font d’elles des formations de choix.

Bachelor : cursus généraliste ou spécialisé

 

Tout juste après le bac, rares sont les nouveaux bacheliers qui savent quelle voie emprunter au supérieur. Les bacheliers qui ont une idée de ce qu’ils vont faire comme étude sont un groupe divisé en deux : ceux souhaitant se spécialiser tout de suite après le bac et ceux qui souhaitent opter pour une formation plus généraliste afin de garder la possibilité de pouvoir choisir entre plusieurs voies. Si la majorité des écoles de commerce offrent un bachelor généraliste, d’autres n’oublient pas d’ouvrir des programmes spécialisés pour leurs étudiants ayant déjà un projet en tête. Le programme bac+3 EAC (Ecole Atlantique de Commerce) est une formation généraliste du groupe Audencia qui laisse aux étudiants l’opportunité de choisir entre plusieurs masters. Mais, L’EC La Rochelle propose un bachelor spécialisé en management du tourisme, hospitality et événementiel. Dans ce programme, ils sont 96% à avoir un emploi stable pendant les trois mois suivant l’obtention du diplôme. L’administration de l’école se dit fière et se félicite pour cela.

Les bachelor spécialisés sont de plus en plus nombreux. A la rentrée prochaine, 2015-2016, l’ISC Paris ouvrira quatre nouveaux bachelor spécialisés dans le management du luxe, le marketing digital, la gestion et la finance, et l’international business.

Enfin, vous aurez compris les promesses d’un cycle bac+3. Mais notez une chose : ce ne sont pas tous les programmes bac+3 qui tiennent leurs promesses. Beaucoup d’écoles de commerce utilisent le terme pour vendre leurs formations. Vérifiez les trois principaux critères : reconnaissance par l’Etat, le visa du ministère et l’enregistrée du diplôme au RNCP.